Prévention en pratique

Recette du tartare d'algue

Les algues sont une source inestimable de nutriments hautement biodisponibles et de substances protectrices (Lire l’article sur les bienfaits des algues). Cette recette apéritive simple offre l’occasion de découvrir ou faire découvrir les algues en se régalant ! 

Pour 4 personnes

  • Un demi citron

  • 1 cuillère à soupe d'eau

  • 3 cuillères à soupe de wakamé en paillettes (ou 2 feuilles de wakamé déshydraté coupées en petits morceaux)
  • un demi oignon (ou une échalotte)
  • 1 gousse d'ail (facultatif)
  • 1 cuillère à soupe de câpres ou 2-3 cornichons
  • 1 cuillère à soupe d'huile d’olive
  • 1 cuillère à moka de sauce soja (ou une pincée de sel)

Dans un bol, faire tremper le wakamé dans le jus du citron allongé d'un tout petit peu d'eau.

Hacher l'oignon, l'ail et les câpres (ou les cornichons). Ajouter le wakamé et l'huile.

Réserver quelques heures au frais (mais c’est bon aussi tout de suite).

Servir en canapé.

 

 

Les algues alimentaires

AlguesConsommées depuis des milliers d’années dans différentes régions du globe, mais totalement ignorées dans d’autres, les algues alimentaires constituent un apport nutritionnel extrêmement riche et concentré. Laitue de mer, wakamé, nori, ou kombu, pour n’en citer que quelques-unes, leur consommation offre un levier extraordinaire pour équilibrer l’alimentation et restaurer les terrains acidifiés et intoxiqués. Voici un condensé de leurs principales vertus.

La première grande caractéristique des algues est leur richesse en minéraux hautement assimilables, car d’origine organique : ils la composent à 18 à 35 %, ce qui est exceptionnel ! Elles ont donc un fort pouvoir reminéralisant, d’une part, mais aussi alcalinisant, car elles renferment beaucoup de calcium et de magnésium, deux minéraux fondamentaux pour tamponner l’acidité. A titre d’exemple, le wakamé et la dulse contiennent 20 fois plus de calcium que le lait, et la laitue de mer 12 fois plus de fer que les lentilles ! Cinq grammes d’algues sèches suffisent à couvrir les besoins journaliers en magnésium. Les algues marines constituent également une des sources naturelles les plus riches en iode : quelques grammes d’algues marines sèches suffisent à couvrir les besoins quotidiens d’un adulte. Riches en potassium, elles contribuent à faire baisser la tension des hypertendus. Tous les oligoéléments sont également présents dans des proportions favorables à la santé.

Les algues, contenant 25 à 35 % de protéines, constituent une source privilégiée car tous les acides aminés essentiels y sont présents, ce qui est une rareté dans le monde végétal (les végétaux aquatiques, beaucoup plus anciens à l’échelle de l’histoire de la planète, présentent des caractéristiques différentes des végétaux terrestres, ce qui expliquerait également la présence dans certaines algues de vitamine B12, réputée inexistante dans le règne végétal). L’autre avantage de cette source de protéines est qu’elle n’acidifie pas, contrairement aux protéines animales, et qu’elle est très pauvre en graisse et en calories.

La richesse des algues marines en fibres (35 % environ) aide à normaliser le transit, qu’il soit lent ou rapide, et sans irriter l’intestin, car il s’agit principalement de fibres solubles. Les fibres, en ralentissant l’absorption du sucre, freinent la montée de la glycémie, participant ainsi à la prévention du diabète de type 2. Elles limitent l’absorption des graisses et des toxines au niveau intestinal, et exercent un effet coupe-faim sans danger. Tout ceci donne aux algues un rôle important à jouer dans la prévention cardio-vasculaire et le contrôle du poids. La présence en grande proportion de fibres solubles est également très recherchée dans la prévention du cancer colorectal, et favorise une flore intestinale saine.

Les algues sont également extrêmement riches en chlorophylle, « l’hémoglobine végétale », qui favorise l’oxygénation des cellules. La chlorophylle assainit l’intestin, notamment en créant un milieu défavorable au développement des levures et champignons.

Comme les fruits et les légumes, les algues sont riches en vitamines et en antioxydants, indispensables pour prévenir un vieillissement cellulaire accéléré par notre mode de vie occidental (pollution et stress).

Les algues sont actuellement l’objet d’études pour leurs propriétés anti-cancer : On observe l’induction de la mort de cellules leucémiques humaines in vitro, un frein au ralentissement de tumeurs mammaires chez l’animal… Les algues semblent exercer un rôle protecteur face aux cancers. Les chercheurs isoleront probablement de l’algue une molécule présentant un effet spécifique anti-cancer, mais nous pouvons d’ores et déjà retenir que les algues, par leur composition exceptionnelle, recèlent dans leur entier une synergie d’actions propres à favoriser la santé et les mécanismes d’autorégulation naturelle de notre organisme.

Les algues ne faisant malheureusement pas partie de notre patrimoine culturel, nous avons besoin de nous familiariser avec elles pour pouvoir les introduire dans notre alimentation. Un livre de recette sera un bon investissement, ou, pourquoi pas, un atelier de cuisine à base d’algues ?

Pour vous donner un avant goût, en cliquant ici vous trouverez une recette simple, rapide, et délicieuse, qui vous donnera envie de manger et de faire manger des algues !

 

Elise Ghiringhelli Zahnd

Naturopathe formatrice

Recette pour la femme enceinte

Recette pour la femme enceinte

La femme enceinte a des besoins accrus en substances nutritives d’une part, alors que d’autre part ses fonctions digestives et ses fonctions d’éliminations sont ralenties.
Comment concilier les deux de façon simple ? En mangeant en petites quantités des aliments ultra riches en substances essentielles.

Préparez à l’avance le mélange suivant que vous garderez dans un récipient hermétique :
100 g de graines de lin
100 g de graines de sésame
100 g de graines de tournesol
100 g de germes de blé en poudre ou en paillettes
100 g de son (d’avoine ou de riz, plus doux)

Tous les matins, prenez une cuillère à soupe de ce mélange dans un yoghourt (de soja de préférence), additionné d‘une cuillère à café de pollen (sauf si vous y êtes allergiques au niveau respiratoire, par précaution). Vous pouvez ajouter un peu de sucre intégral pour adoucir le tout. Attention, vous devez prendre le temps de bien mâcher pour bénéficier de tous les bienfaits des graines, et surtout pour optimiser la digestion (celle-ci commence dans la bouche).

Cette préparation vous apporte un concentré de minéraux, vitamines, et acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6) qui vous maintiendront en forme, vous et votre bébé. Elle apporte également les fibres nécessaires pour soutenir efficacement le transit.

Pensez aussi à boire de plus grandes quantités d’eau pour favoriser l’élimination intestinale et rénale, et pensez également aux graines germées.

Je vous souhaite une joyeuse grossesse.