prévention naturelle

Prévention anti-grippe chez l'enfant

Petit protocole simple de prévention des affections hivernales chez l'enfant

par Elise Ghiringhelli Zahnd, naturopathe

L'hiver approche, et avec lui le spectre des rhumes, refroidissements, grippes et autres affections ORL qui peuvent toucher nos enfants. Devons-nous nous contenter d'espérer passer entre les gouttes ou pouvons-nous les aider à se prémunir contre ces maladies ?

A côté des mesures d'hygiène de base comme le lavage fréquent des mains, nous pouvons intervenir pour booster l'immunité de nos enfants, afin de les aider à se défendre contre les infections.

Le premier pas consiste à donner les oligoéléments cuivre-or-argent (Oligosol) : une demie dose tous les matins à jeun. En Suisse, ces oligoéléments se trouvent dans le sirop du Père Michel (Bioligo). Les oligoéléments se prennent en continu pendant tout l'hiver, et remontent ainsi l'immunité pour l'année entière, par une action "de terrain".

Deuxièmement, l'extrait de pépin de pamplemousse (la marque Citrobiotic, bio, est très fiable, ce qui n'est pas le cas de toutes les autres, qui peuvent contenir des résidus de pesticides, quand ce n'est pas carrément des additifs à proscrire chez les enfants) : 5 gouttes 1 fois par jour (à n'importe quel moment de la journée). A la fois « antibiotique » naturel (sans effets secondaires) et antiviral, préventif et curatif (on augmente alors les doses), il soutient efficacement le système immunitaire. On peut « oublier » de le donner de temps en temps, par exemple les week-ends, pour ne pas trop habituer l'organisme (par précaution).

Pour finir, les enfants ne se feront pas priés pour prendre une poignée de baies de goji au goûter. Très riche en vitamine C, cette baie contient aussi des flavonoïdes qui en décuplent l'efficacité. On les trouve en boutiques diététiques et (bonnes) para-pharmacies.

Les adultes peuvent appliquer ces conseils à l'identique en doublant les doses. (Mais attention, l'extrait de pépin de pamplemousse est contre-indiqué si vous prenez des fluidifiants sanguins, ou si vous devez subir bientôt une intervention chirurgicale)

Concernant le chlorure de magnésium, que beaucoup de femmes affectionnent : ce n'est pas un remède approprié pour la prévention chez l'enfant (ni chez l'adulte d'ailleurs). Il est trop irritant pour la muqueuse intestinale. C'est un remède de cheval, si vous me permettez l'expression. Très efficace, mais loin d'être doux ! On le gardera pour les cas de maladie déclarée, où il pourra exercer sa fonction purgative salutaire, et lutter efficacement contre l'infection.


Dernière chose : Quel est le plus grand ennemi pour l'immunité d'un enfant ? Est-ce un vilain virus ? Une méchante bactérie ? Non, son plus grand ennemi, c'est le sucre ! Sa consommation fait chuter quasi instantanément le taux de globules blancs, autant dire qu'il désarme le système immunitaire, qui se trouve alors démuni face aux tentatives d'invasion des virus et bactéries, tout heureux de s'installer sur un terrain si favorable à leur multiplication ! Donc modération sur les pères Noël en chocolats qui apparaissent déjà...

 

Déclaration de liens d'intérêts : aucun lien d'intérêts ne lie l'auteur aux laboratoires et produits cités.

 

© 2009 Equilibre-santé - Elise Ghiringhelli Zahnd